12 jours Togo-Benin-Parc Naturel + voyages
================================ + information



Burkina Faso De tout le golfe de Guinée, le Bénin est un des pays qui a le plus d’histoire et qui a su le mieux conserver son milieu naturel, ses religions, ses coutumes et ses traditions. Ses paysages vont des lagunes du littoral à la forêt tropicale, en passant par la cordillère d’Atakora, oú le parc naturel du Pendjari abrite une grande quantité d’animaux sauvages, dans un environnement peu courant.

Jour 1: Lomé :Arrivé à l’aéroport assistance et transfert à l’hôtel Nuit `hôtel 2 Février*****

Jour 2: Lomé – Kpalimé - Atakpame : Visite de Lomé, la riante capitale du Togo. Le marché central avec les fameuses Nana- Benz, le quartier administratif aux bâtiments coloniaux, le marché aux fétiches ou se vendent les ingrédients les plus disparates nécessaires à la fabrication de filtres d’amour et de potions magiques.
Arrives à Kpalimé nous serons invites à assister a une authentique cérémonie Vaudou. Au rythme toujours plus hypnotiques des tam-tam et au son des chants incantatoires certains danseurs tomberont dans un profond état de transe : yeux révulses, grimaces, tension musculaire, insensibilités à la douleur ou au feu. Ceci est un exemple des manifestations typique d’une profonde communion religieuse africain appelée “possession de la part des esprits.” Apres avoir laisse Atakpame, la route s’enfonce dans une région de foret. De nombreux arrêts nous permettrons d’admirer le foret tropical et de visiter les plantations de cacao et de café dans une région agricole la plus florissante du Togo, riche aussi en bananas, ananas, mangues et avocats. Continuation sur Atakpame ,ville bâtie au milieu des les collines. Nous visiterons en particulier les ateliers des tisserands de Kente, tissu très renomme produit dans une la région et utilise par les notables à l’occasion des grandes fêtes.
Diner et nuit Roc Hôtel***
Chambres climatisées avec sale de bains;
Structure simple, bâtie en haut d’une colline, avec belvédère sur la ville et le paysage environnant.

Jour 3: Atakpame - Kara : Après le petit déjeuner départ vers Kara. Au long du chemin nous trouverons des villages Kabyés, avec des maisons appelées “soukalas”: cases rondes reliées les unes aux autres par un mur défensif. Visite des villages Bassar, pionniers de la civilisation du fer dans ces régions, qui habitent dans des maisons d’argiles au toit conique. Visite en particulier de Bandjeli et des anciens hauts-fourneaux, encore en fonction. Les artisans nous introduiront à l’art archaïque de production du fer.
Diner et nuit Hôtel Kara***.
Chambres climatisées avec salles de bains, piscine;
Le meilleur Hotel du nord du pays, structure confortable, bonne cuisine

Jour 4: Kara-Natitingou : De l’autre côte de l’Atakora, au passage de la frontière du Togo, se trouve les Tambermes. Leurs maisons sont protéges par des grands fétiche a forme phallique, qui représente les esprits des ancêtres et du gibier tue a la chasse. Il faut apprivoiser les esprits des défunts, que ce soit des hommes ou des animaux. Il s’agit en tout cas de réalités spirituelles qui peuvent être bénéfiques a la famille, a condition qu’on leur assure une dévotion appropriée. Nous parcourons l’Atakora, chaîne montagneuse qui traverse en diagonal le Bénin et le Togo. Ces montagnes ont offert un rempart aux Sombas, qui y vivent depuis des siècles en se protégent tour à tour contre d’autres population ennemies et les troupes coloniaux françaises. Ils ont été plusieurs fois présentés comme une ethnie guerrière alors que leurs seul souci a été de se protéger contre les attaques des autres et pas le contraire. L’exemple le plus significatif de leur culture défensive est offert par leurs maisons:des petits château forts à plusieurs étages. Dans la maison, la famille pouvait tenir le coup d’une attaque ennemie et vivre en autarcie pendant quelques temps, pendant que le reste du village organisait la défense. Ainsi que les Tanekas, les Sombas pratiquent des rites d’initiation particulièrement sévères dans le but de former des hommes apte à assumer des responsabilités et, le cas échéant, de defender le groupe. Dans ces chemins initiatique aussi belles que douloureuse.
Hôtel Tata Somba.
Chambres Climatisées avec salle de bains, piscine;
Réalisée par une architecture locale, structure confortable, bonne cuisine.

Jour 5: Natitingou-Parc Naturel : Une piste bordée d’escarpement, et des cascades, nous arriverons au cœur du parc naturel de Pendjari, cet parque cohabitent une grande quantité de faune sauvage dans un environnement naturel peu courant.
Nuit au Lodge de Pendjari.

Jour 6: Parc Naturel : Dernière sortie dans la réserve. Arrêt à la mare Bali, pour un rendez-vous avec toutes les espèces animales du Parc . Pique-nique à midi. Visite de la cascade de Tanougou (possibilité de baignade)
Nuit au campement de Tanougou construit au pied des cascades à l’ombre des grands arbres (non climatisé ) ou retour au lodge.

Jour 7: Parc -Natitingou : Après le petit déjeuner nous prenons la route du retour et dernière rencontre avec les animaux. Retour à Natitingou à l’arrivée détente à la piscine de l’hôtel Tata Somba****

Jour 8: Natitingou - Bohicon : Transfert vers le sud le long d’une voie fréquentée par les troupeaux de Zébus des bergers nomades Peul .Un itinéraire “hors piste” nous amènera à la rencontre d’une population fascinante et jusqu’à présent peu connue, les Taneka. La partie la plus élevée du village est habitée par les féticheurs et par les jeunes initiés qui, nus ou couverts d’une peau de chèvre, portent des amulettes et fument une longue pipe rituelle. Ce village surgit au milieu d’un site archéologique inconnu où les grandes pierres présentent d’étranges incision, uniques traces lésées par les mystérieuses populations du passé.
Dîner et nuit Hôtel Dako***

Jour 9: Bohicon –Porto -Novo : Visite du Palais Royal d’Abomey dont les murs sont ornés de bas-reliefs polychromes. Le palais abrite un musée historique regroupant des objets rituels, des bijoux et des armes ayant appartenus aux monarchies précédentes. Intéressant le temple fait d’argile pétrie avec de la poudre d’or et du sang humain. Le pouvoir de l’ancien royaume d’Abomey s’appuyait sur ses bataillons de soldats féminins (les fameuses Amazones) craints par les population limitrophes.
Nuit et dîner à l’hôtel Beau rivage***.

Jour 10: Porto –Novo –Grand Popo : Après le petit déjeuner, visite du marché de l’herbe, le musée ethnographique, la mosquée. Continuation vers Ouidah, oú nous visiterons le musée le temple des pythons et le port des esclaves.
A l’arrivée à Porto-Novo, une excursion dans la soirée en pirogue dans les lagunes du fleuve Mono avec la possibilité de voir un rite Vodou dans un petit village de pêcheur. « la fête de Zangbeto oú la sortie des masques chez les Fon du Bénin ».
L’usage du masque remonte à la Grèce antique et probablement encore plus loin dans le temps. Le pouvoir “surnaturel” du masque de transformer l’identité de qui le porte fait partie intégrante de la culture spirituelle de beaucoup de civilisations africaines.
“La sortie des masques”reste, encore aujourd’hui, un moment d’intense émotion pour la tribu Fon.
ZANGBETO: Grand masque couvert de paille colorée. Zangbeto représente les esprits non humains, les forces de la nature et de la nuit qui ont habité la terre avant l’homme.
Les porteurs des masques appartiennent à une société secrète et leur identité est inconnue aux non initiés, le masque devant rester une entité indépendante ayant sa vie propre.
Moments spectaculaires et pleins de couleurs, la sortie des masques est la représentation d’un drame psychologique dans lequel les personnages sont la matérialisation des archétypes qui demeurent dans l’inconscient humain.
Nuitée à l’auberge de Grand Popo ou à Awale plage**.

Jour 11: Grand -Popo : Une excursion en pirogue à moteur sur le lac Nokwe pour rejoindre Ganvié la plus importante cité lacustre du continent africain. Le mot “Ganvié” signifie “la communauté de ceux qui ont trouvé la paix” Ses habitants vivent dans des cases sur pilotis. Ils se sont établis au milieu du lac pour echaper aux razzias esclavagistes pratiquées par les armés du royaume de Dahomey et de Porto-Novo. Les habitants de Ganvié appelés Tofinou ce que en langue locale signifie “les gens d’eau” vivent une vie similaire à celle de leurs ancêtres. Le marché flottant, oú les tractations se font de pirogue en pirogue, est particulièrement coloré.
Nuitée à l’auberge de Grand Popo ou à Awale plage

Jour 12: Grand –Popo -Cotonou : Temps libre pour une détente à la plage des cocotiers, du sable fin et blanc. Départ dans la soirée à Cotonou pour les derniers achats. Transfert nocturne à l’aéroport pour le vol du retour.